Joël Lahaye vous propose ses huîtres nées et élevées dans
le bassin d'Arcachon à déguster sur place ou à emporter.
Au port ostréicole d'Andernos, cabane 21. A bientôt !!

Dégustation sur place avec vue sur le port et le bassin

L'huître est hermaphrodite : elle change de sexe après chaque saison ou après chaque émission de semence. Lors de la première année de reproduction, elles sont généralement mâles. C’est au printemps que l’huître prépare ses gamètes (dés que la température dépasse les 10°C). Puis en été, lorsque les conditions sont bonnes : bonne salinité et eau à environ 22°C, elle libère ses gamètes. Elles peuvent se reproduire une ou plusieurs fois pendant l’été. A cette période là, on dit que les huîtres sont laiteuses car les gamètes sont de couleur blanche. La mer elle-même prend une teinte blanchâtre tant les émissions peuvent être importantes. Les huîtres C. gigas (celles élevées dans le bassin) libèrent entre environ 20 et 100 millions d’œufs non fécondés contre seulement 500 000 à 1 500 000 pour les Ostrea edulis (l’huître autochtone du bassin). Il existe en effet beaucoup de différences au niveau de la reproduction entre l’huître plate (O edulis) et de l’huître creuse (C gigas).

Huîtres Plates Huîtres Creuses Vivipares Ovipares Fécondation des œufs se fait à l’intérieur de la coquille. Les Oeufs sont alors abrités dans la chambre inhalante. Des œufs non fécondés sont expulsés, la fécondation se fait alors à l’extérieur, dans le milieu. Entre 500 000 et 1 500 000 d’œufs produits Entre 20 et 100 millions d’œufs produits Les larves formées font entre 1/10ème et 2/10èmede millimètres. Seulement 10% d’entre elles survivent, les autres se font transporter par les courants et cherchent un endroit pour se fixer et se développer.